Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /nfs/c03/h01/mnt/53704/domains/blog.francoismonney.com/html/wp-content/plugins/wp-post-thumbnail/wppt.php on line 372 and defined in /nfs/c03/h01/mnt/53704/domains/blog.francoismonney.com/html/wp-includes/wp-db.php on line 1199
Hockey sur glace : « Vise un peu le maillot ! » | Fragments actuels

Hockey sur glace : « Vise un peu le maillot ! »

- Dis papa, ils ont le droit de vouloir mettre un autre maillot* ? – Qui ça ? – Ben, l’équipe de Suisse !
08h05, ce vendredi 19 février, à quelque 5 minutes de partir pour l’école, mon fils m’appelle à venir le rejoindre devant la télé allumée sur le JO matin de TSR2 rediffusant les images du match de hockey sur glace Suisse – Canada disputé durant la nuit.
Le temps d’arriver à lui, gros plan de la caméra sur un groupe de supporters suisses agitant des drapeaux : - T’as vu la croix ? – Euh… – Ça, c’est une croix suisse !
– Oui, oui. Mais c’est quoi le problème ? – Ben, regarde les maillots…

Retour sur la glace où un helvète se fait tasser contre la rambarde par une feuille d’érable qui n’a pas attendu l’automne pour lui tomber dessus.
- C’est vrai. Bizarre la croix… Mais là, toi il te faut partir pour l’école et moi reprendre ma traduction. On en discute à ton retour ? Tu veux bien ? – En tout cas, moi, un maillot aussi moche…

Un spécialiste des questions du comportement adolescent a dit un jour, à l’adresse de parents exprimant leur désarroi face aux tenues parfois ahurissantes de leurs ados, qu’il fallait laisser à l’adolescence le monopole du droit au mauvais goût. A l’évidence, le modèle de maillot retenu pour nos équipes nationales féminine et masculine de hockey infirme cela : la Swiss Ice Hockey Association s’est aussi arrogé ce droit au mauvais goût pour participer au plus grand tournoi de l’histoire du hockey sur glace – comme elle le présente sur sa page Internet.

Maillot officiel de l'équipe suisse de hockey sur glace (modèle rouge)

Certes, le maillot fait assez bonne figure sur les dessins illustrant la page de la vente aux enchères des maillots originaux exclusifs des Jeux Olympiques au profit du mouvement espoir du hockey sur glace suisse. On y reconnaît bien la « croix blanche sur fond rouge » et les culottes noires s’ouvrant sur des bas blancs n’y apparaissent pas.

Mais que penser de sa transposition en pièce d’équipement faite de tissus et d’imprimés ?


Au vu des dimensions de cette croix suisse aux allures de fleur blanche cubiste portée à la boutonnière, on suppose immédiatement que quelqu’un a simplement oublié de communiquer à l’équipementier les dimensions standard** de la croix suisse. A la limite, on se surprend même à imaginer que le manufacturier ait pu lire « un sixième plus courts que larges » …en lieu et place de « plus longs », pour les bras de la croix.
Mais, croix de bois, croix de fer, jamais, Ô grand jamais, nous nous laisserions aller à insinuer que les maillots portés par notre équipe nationale de hockey sur glace sont le fruit des réflexions d’un designer ayant développé son concept visuel sur la base d’un cahier des charges lui intimant de faire Suisse, mais pas trop quand même, parce que par les temps qui courent sur le plan de nos relations internationales, il est préférable de se la jouer plutôt discrète que droit sur ses patins. Quoique…
En y réfléchissant bien : au moment du choix du modèle de maillot, quelqu’un a-t-il eu peur que la mention « Suisse » ou « Switzerland » ne transforme son porteur en cible potentielle sur la glace ? A-t-il craint qu’ajouter « Suisse » ou « Switzerland » en plus de la croix blanche ne fasse voir rouge l’adversaire et que ça l’incite à charger brutalement un Mark Streit ou un Julien Sprunger pour lui demander :
– T’as voté quoi le 29 novembre 2009 ? Hein! Hein ! T’as voté quoi ?!

Voire : - Vous allez nous les donner ces listes de clients ! Mais vous allez nous les donner, hein ?!
Avait-t-il peut-être oublié que la nation du « frère guide » n’aligne pas d’équipe de hockey sur glace et que nous n’avions donc pas à redouter une prise en otage du score d’un match ?
Au mieux, nous nous satisferons de l’explication officielle de circonstance : la Suisse possède quatre langues nationales ; il est donc difficile d’en privilégier une sans susciter la grogne des représentants des trois autres. Toutefois, dans le cas précis, on est en droit de se poser la question suivante : les langues officielles du mouvement olympique ne sont-elles pas le français et l’anglais ?

Vous serez bientôt le fier propriétaire d’un maillot original olympique de l’équipe nationale. C’est Swiss Ice Hockey qui l’affirme à l’endroit de l’enchérisseur. Pour être original, ça oui, il l’est, ce maillot. Un petit garçon de 10 ans, lui, par contre, ne serait pas très fier de porter un maillot aussi moche. En fin d’après-midi, à son retour de l’école, je lui ai expliqué que le dessin du maillot ne faisait pas tout ; que la fierté du joueur à produire son meilleur jeu pour son pays se situait ailleurs et que cela transcendait la seule question de l’imprimé du maillot. Il me semble qu’il a compris. Mais, force est d’admettre que mon fils a raison sur le fond : c’est vraiment dommage que notre équipe nationale de hockey sur glace n’ait pas pu briller face au Canada sous un maillot un peu plus digne qu’il ne l’est.

* Les puristes préféreront peut-être le terme de chandail à celui de maillot. Par souci de cohérence, tant avec le vocabulaire de mon fils qu’avec mes citations, j’utiliserai ici le mot « maillot »
** « Si la forme du drapeau suisse n’est pas prescrite par la loi, sa couleur est définie précisément depuis le 1er janvier 2007: rouge Pantone 485, soit 100% de magenta et 100% de jaune. Les dimensions de la croix sont également définies: un décret datant de 1889 stipule que les bras de la croix doivent être d’égale longueur et un sixième plus longs que larges »
[Source]

Aucun billet apparenté

URL courte: http://blog.francoismonney.com/?p=86127608

Posté par le 20 fév 2010. inséré dans Chroniques, Vu à la télé. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article
  • http://www.niilah.be Niilah

    Etant joueuse de hockey, bien entendu je regarde le plus de matchs possible durant ces JO. Mais j’ai également été attirée par la si petite dimension de la croix suisse sur le maillots des joueurs/joueuses.

    Mais comme c’est pas moi qui décide, ils joueront avec leur petite croix!

    Sympathique cet article :)

    • http://blog.francoismonney.com/ François Monney

      Merci, Niilah, pour cet aimable commentaire, et désolé de n’avoir pu le valider plus tôt.

      En train de regarder la Suisse jouer contre la Norvège, j’avoue que je préfère notre équipe nationale vêtue ainsi, en blanc : même petite, ici la croix ressort mieux ; surtout elle ressemble moins à un macaron écrasé sur un maillot rouge.

      Et comme la fin du match approche : « Allez la Suisse ! » ;-)

      • Yves

        Des goûts et des couleurs cela ne se discute pas… disait souvent ma maman. Pour moi, le maillot de hockey de l’équipe de Suisse durant cette olympiade est tout simplement le plus beau maillot du tournoi, et aussi le plus beau maillot de l’histoire du hockey sur glace (du moins selon ce que j’en connais). J’en veux sur preuve que je suis tombé sur votre blog en recherchant « maillot olympique hockey suisse » sur Google.

        Franchement, quel sobriété et quel design ! Impossible de faire mieux et je pense que beaucoup partage mon avis.

        Quand les impressionnistes ont débarqués sur la scène de la peinture parisienne au milieu du 19ème siècle, les critiques ont été acerbes face à ces artistes ne parvenant pas à reproduire la réalité vraie ! 150 ans plus tard ces mêmes artistes sont adulés. Tout cela pour dire que les standards sont là pour être transgressés, pour le meilleur et pour le pires, qui dans ce cas précis qui nous intéresse est le meilleur selon ma subjectivité…

        • http://blog.francoismonney.com/ François Monney

          Aah… les mamans… Elles ont souvent, si ce n’est toujours raison ! Merci toutefois de faire fi du conseil et de prolonger la discussion sur cette question du maillot de notre équipe nationale de hockey sur glace.

            Comme je l’ai écrit en réponse à Niilah, j’ai révisé mon jugement après avoir vu l’équipe de Suisse évoluer en blanc : là, je me rallie à votre avis. En blanc, le maillot est effectivement une réussite. Dans la version rouge, pour contre, il me semble que c’est justement parce qu’il n’y pas eu de transgression des standards que la croix en est devenue méconnaissable.
Connexion | Designed by Gabfire themes