Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /nfs/c03/h01/mnt/53704/domains/blog.francoismonney.com/html/wp-content/plugins/wp-post-thumbnail/wppt.php on line 372 and defined in /nfs/c03/h01/mnt/53704/domains/blog.francoismonney.com/html/wp-includes/wp-db.php on line 1199
Dépenses militaires mondiales en hausse en 2009 | Fragments actuels

Dépenses militaires mondiales en hausse en 2009

Dans son Annuaire 2010 sur les armements, le désarmement et la sécurité internationale publié ce mercredi 2 juin 2010, l’Institut International de Recherche sur la Paix de Stockholm (sipri) constate que la méga-crise économique et financière globale que nous traversons n’a eu que peu d’effets sur les dépenses militaires mondiales 2009. Estimées à quelque 1 531 milliards de dollars, ces dépenses enregistrent une augmentation de 5,9% en termes réels par rapport à 2009 et une augmentation de 59% depuis 2000.

En tête du « Top 10 » des plus grands dépensiers dans le domaine : les Etats-Unis.

Avec une augmentation en termes réels de 47 milliards de dollars, les USA représentent à eux seuls 54% de l’augmentation des dépenses militaires mondiales. Mais bien qu’ils soient le premier responsable de cette hausse, ils ne sont pas le seul pays à avoir augmenté ses dépenses militaires. Loin s’en faut : parmi les pays pour lesquels des données étaient disponibles, 65% ont augmenté leurs dépenses militaires en termes réels en 2009.

Inutile de préciser que la Suisse n’apparaît pas ce classement ; cela n’indique pas forcément que la Suisse fixe mieux que les membres du « Top 10 » ses priorités en matière de dépenses publiques. Comme l’explique le Dr Sam Perlo-Freeman, chef du projet sur les dépenses militaires au SIPRI : « De nombreux pays ont augmenté leurs dépenses publiques de manière générale en 2009, dans la perspective de stimuler la demande pour lutter contre la récession. […] Si dans la plupart des cas les dépenses militaires n’ont pas représenté une grosse part des plans de relance économique, elles n’ont pas non plus été réduites. […] Les chiffres montrent également que pour les grandes puissances ou les puissances intermédiaires telles que les États-Unis, la Chine, la Russie, l’Inde et le Brésil, les dépenses militaires reflètent un choix stratégique à long terme que ces pays sont disposés à faire, même dans une conjoncture économique difficile ».


Aucun billet apparenté

URL courte: http://blog.francoismonney.com/?p=86128459

Posté par le 2 juin 2010. inséré dans Chroniques, Guerre & Paix, Remarqué sur la Toile. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article
Connexion | Designed by Gabfire themes