Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /nfs/c03/h01/mnt/53704/domains/blog.francoismonney.com/html/wp-content/plugins/wp-post-thumbnail/wppt.php on line 372 and defined in /nfs/c03/h01/mnt/53704/domains/blog.francoismonney.com/html/wp-includes/wp-db.php on line 1199
Sécurité : Le soleil se lève à l’ouest | Fragments actuels

Sécurité : Le soleil se lève à l’ouest

Après la présentation hier, lundi 17 janvier 2011, à Berne par Pierre Maudet – conseiller administratif PLR de la sécurité en Ville de Genève et par ailleurs officier de milice (capitaine) à l’armée – de son document « Politique de sécurité > le vrai rapport », les commentateurs de la vie politique genevoise ont fait feux de dithyrambes.
Aujourd’hui, sur son blog « Vu du Salève : Genève… », Jean-François Mabut affirme [qu’] « il a un certain courage Pierre Maudet et/ou un flair politique hors du commun. Tout seul hier à Berne – les Keckeis et autres Arbenz qui encadraient notre capitaine étaient comme les géraniums sur les balcons de la Berne fédérale … » et questionne « Maudet, c’est James Fazy ou Guillaume-Henri Dufour ? »
Hier, c’était Pascal Décaillet qui ouvrait les feux sur son blog « Liberté » en titrant « Armée : la bombe Maudet » et en concluant son billet par un enthousiaste « L’homme sait se vendre, à l’instar du jeune Bonaparte, avec ces célèbres « Bulletins de la Grande Armée », dès la campagne d’Italie. »
De là à clamer que le « soleil d’Austerlitz » à pour nom Maudet et qu’il se lèverait désormais à l’ouest de Berne, il n’y a qu’un pas que les deux journalistes n’ont pas encore osé franchir.

Après ce clin d’oeil appuyé pour l’enthousiasme toujours affiché par les commentateurs politiques de la République et Canton de Genève lorsque l’un des leurs aborde avec un esprit moderne les questions de sécurité – une tradition qui remonte effectivement à James Fazy et à Guillaume Henri Dufour, reconnaissons-le d’emblée : Pierre Maudet a certainement déposé une mine du côté de Berne ce lundi 17 janvier 2011. Ce n’est pas la réaction courroucée de la présidence de l’UDC qui le démentira : FDP wird zur grössten Bedrohung für die Sicherheit der Schweiz.

Même si Pierre Maudet a fait hier « du Christoph Blocher » – lui aussi s’était fendu d’un document « maison » sur sa vision de la politique de sécurité et de l’armée à la suite de la publication du Rapport sur la politique de sécurité (RAPOLSEC) de 1990 qui avait préludé au passage à Armée ’95 – son document et ses réflexions sont intéressantes et intellectuellement stimulantes à plus d’un titre :

  • identification des vraies menaces : les cyberattaques, le terrorisme et l’extrémisme, le crime organisé et les catastrophes naturelles (pages 8 à 11) ;
  • esquisses de solutions pour répondre aux menaces définies. Au niveau stratégique : une politique étrangère proactive, des services de renseignement efficaces, la lutte contre la cybercriminalité (pages 12 à 13) ; au niveau structurel : création d’un département fédéral de la sécurité (page 14), une armée dont les missions resteraient identiques aux actuelles mais seraient appréhendées de manière différente (pages 15 à 17). Cette armée serait articulée comme suit (page 18) : des forces aériennes (~5 000 ho), 3 brigades mécanisées interarmes (~12 000 ho), 1 bataillon d’aide en cas de catastrophe (~1 000 ho), une cellule de cyber défense / attaque (~200 ho) et enfin une composante « support / logistique » (~2 000 ho) ;
  • abandon de l’obligation de servir, mais pas du principe de milice – comme semblerait l’avoir mal compris Jean-François Mabut – et, surtout, réduction drastique des effectifs à 20 000 hommes (page 19) ;
  • collaboration en matière de défense avec des États voisins, la Suisse n’étant plus capable de se défendre seule contre une attaque militaire dite classique avec ses deux brigades opérationnelles et ses 33 avions de combat (page 12).
  • Un premier constat : sur plusieurs points, Pierre Maudet s’inscrit dans la droite ligne de deux credos de Christophe Keckeis lorsqu’il était chef de l’Armée : « Je suis un fan de l’armée de milice ! » et « La Suisse n’a plus les moyens de se défendre seule ! » On se sent quelque peu rajeunir.
    Second constat, si l’on devait trouver des faiblesses au document de Pierre Maudet, elles seraient au nombre de trois :

  • le titre, d’abord : je sais, c’est un détail, mais « le vrai rapport » …ça fait un peu « Le Vrai Journal » de Canal+ ; il ne faudrait pas que cela donne envie de chercher à y déceler le sketch truqué ;
  • une vision pour le moins trop « urbano-centrée », ensuite : même à l’heure du terrorisme et des cyberattaques, je doute que les régions alpines et non urbanisées goûtent de se voir représentées comme ne constituant plus un enjeu stratégique, ne serait-ce déjà que pour les passages obligés qu’elles abritent sur leur territoire (page 4). On avait déjà commis ce genre de maladresse avec les différents « saillants » (Genève, Porrentruy, Schaffhouse, voire Locarno-Chiasso) qui se sont sentis abandonnés au moment du passage à Armée ’95, ce serait dommage de commettre à nouveau un impair de ce genre pour justifier une réduction des effectifs de l’armée à seulement 20 000 hommes ;
  • la notion de « salaires compétitifs », enfin : lors de chaque réforme on évoque cette notion sans jamais oser produire de chiffres (page 20). Compétitifs avec quoi ? Si c’est avec l’économie privée, l’enveloppe salariale risque de se révéler substantielle pour recruter chaque année 6 à 7 000 hommes et femmes pour permettre de maintenir en permanence sur pied un contingent de 20 000 militaires.
  • Le rapport de Pierre Maudet doit être lu. Son document a pour avantage non négligeable de ne compter que 22 pages et d’être intellectuellement très stimulant pour qui s’intéresse aux questions de sécurité, « la première tâche de l’État, et sans doute la plus noble » comme le précise d’entrée son auteur.

    Références :
    Communiqué de presse Pierre Maudet – 17 janvier 2011
    Politique de sécurité – Le vrai rapport
    Sicherheitspolitik – Der wahre Bericht


    Aucun billet apparenté

    URL courte: http://blog.francoismonney.com/?p=86130434

    Posté par le 18 jan 2011. inséré dans A la Une, Guerre & Paix, Sous la liseuse. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article
    Connexion | Designed by Gabfire themes